FIFPRO Africa Accra July21 2500Org

La FIFPRO Afrique en ordre de marche !

2 août 2021
Plus de deux ans après son dernier rendez-vous continental à Libreville, la FIFPRO Afrique a organisé, en présentiel, son congrès 2020, le mardi 27 juillet à Accra. Des retrouvailles, notamment marquées par l’approbation de nouveaux statuts.

C’est à l’unanimité, mais non pas sans avoir longuement débattu, que les membres de la FIFPRO Afrique ont adopté leurs nouveaux statuts. Les modifications les plus importantes sont les suivants :

  • l’exigence d’avoir au moins deux personnes de chaque genre au Comité directeur de FIFPRO Afrique
  • l'augmentation du nombre de représentants de FIFPRO Afrique au sein du Comité directeur de la FIFPRO, passant de un à deux
  • l'exigence d’avoir au moins un représentant de chaque genre de FIFPRO Afrique au Comité directeur mondial de la FIFPRO

« Les débats, se félicitait Geremi Njitap, le président et représentant de l’Afrique au sein du Board monde, ont été riches et chacun y a participé sereinement. La joie de se retrouver enfin, autrement qu’à travers l’écran d’un ordinateur, a créé tout au long de ce congrès une ambiance particulière, mais elle ne nous a pas écartés de notre mission première : faire évoluer nos statuts, conformément à la volonté de la FIFPRO, les moderniser pour ouvrir l’Afrique à la diversité, notamment. C’est un challenge, nous le savons, mais rien ne nous est interdit et rien ne peut arrêter la marche en avant des footballeurs en Afrique.

« Nous avions organisé, avec chaque pays membre, des réunions sur le sujet, pour expliquer les raisons des principales évolutions et préciser clairement les objectifs que nous souhaitions atteindre, mais il était logique de susciter à nouveau les avis des uns et des autres, d’encourager les prises de parole, de lever les derniers doutes parfois.

« Le geste fort que nous avons posé, en adoptant ces nouveaux statuts à l’unanimité, est donc la conclusion d’un travail collectif, qui va vous permettre de basculer dans une ère nouvelle, une ère de progrès, une ère marquée par l’inclusion, une ère lors de laquelle le professionnalisme, leur dynamisme et leur passion pour la mission qui est la nôtre pourront s’exprimer avec plus de force encore.

« C’est un atout dans notre main, d’autant plus important que la crise sanitaire continue ses ravages, que la précarité gagne encore du terrain dans bon nombre de pays et que nous n’entendons pas laisser faire sans agir. L’exemple de la FIFPRO monde et de la FIFA travaillant ensemble et, le plus souvent dans le même sens dans l’intérêt de footballeurs et pour l’intérêt général, ne peut que nous inspirer, au niveau continental et nous encourager à développer plus encore nos relations avec la CAF. Nous avons entendu, fin juin au Caire, et avons apprécié à sa juste valeur les paroles de Veron Mosengo-Omba, le secrétaire général de la Confédération africaine (CAF), décidé à donner aux joueurs la place qui leur revient et promettre de nous consulter sur des sujets majeurs, comme ceux du calendrier, de la création de nouvelles compétitions. Il n’y a pas qu’en Europe que l’on peut parler de surcharge de travail pour les footballeurs, et l’immensité de l’Afrique n’arrange rien à l’affaire, bien au contraire, car les déplacements sont autant de temps grignotés au repos nécessaire et obligatoire et ils fragilisent la santé de nos joueurs.

« Ce sera l’un des dossiers prioritaires que nous déposerons sur la table lorsque nous rencontrerons, en septembre prochain je l’espère, les nouveaux dirigeants de la CAF… Quelques jours avant que la FIFPRO Afrique se réunisse pour son Congrès 2021, un Congrès électif qui témoignera, une fois encore, de la vitalité de nos unions membres, de leur capacité à défendre les droits et les intérêts des footballeurs sans jamais pour autant oublier d’agir pour le football national et continental.

« La FIFPRO Afrique, elle vient de le démontrer de la plus belle des façons au Ghana, est en ordre de marche et totalement unie ! »

La FIFPRO Afrique est l'une des quatre Divisions de la FIFPRO, les autres étant l'Asie/Océanie, l'Amérique et l'Europe. La Division compte 11 membres (Afrique du Sud, Botswana, Cameroun, RD Congo, Égypt, Gabon, Ghana, Kenya, Maroc, Zambie et Zimbabwe) et aide à développer des organisations de joueurs dans plusieurs autres pays qui aspirent à devenir membres.

Au début de l'année, la FIFPRO a annoncé une série de mesures en faveur d'une plus grande diversité dans sa gouvernance en adoptant de nouveaux engagements statutaires.