PSG Free Agents

Footballeurs libres : le 20e anniversaire d'un changement radical des règles

20 août 2021
  • Le mois prochain marque le 20e anniversaire que joueurs hors contrat sont libres pour la première fois dans les règles de transfert de la FIFA
  • La règle a été introduite six ans après que Jean-Marc Bosman a gagné son procès contre le club belge du RFC Liège
  • Certains des plus gros transferts de cette année ont inclus des joueurs libres comme quatre du Paris Saint-Germain: Messi, Ramos, Wijnaldum et Donnarumma

Le mois prochain, cela fera 20 ans que de nouvelles réglementations sont entrées en vigueur dans le football international pour confirmer que les joueurs sans contrat devaient être officiellement considérés comme des agents libres.

La règle a bénéficié aux carrières de dizaines de milliers de joueurs, et récemment par exemple à Lionel Messi, David Alaba et Memphis Depay, qui ont été transférés au Paris Saint-Germain, au Real Madrid et au FC Barcelone, respectivement.

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

D’après les données de la FIFA pour l’année dernière, 63 % des 17 077 joueurs qui ont été transférés entre des clubs dans différents pays étaient des agents libres sans contrat dans le football masculin.

Au plus haut niveau, les clubs récompensent généralement les jeunes joueurs les plus talentueux avec les meilleurs salaires tout en les liant à des contrats plus longs. D’après les recherches de la FIFPRO de 2016, parmi ces joueurs, près d’un sur quatre change de club en tant qu’agent libre.

La vaste majorité des footballeurs gagnent des salaires modestes, généralement avec des contrats de deux ans ou moins, et un grand nombre de ces joueurs sont transférés entre les clubs gratuitement.

Jean Marc Bosman Edit CMYK Copy
Cliquez pour voir l'histoire de Jean-Marc Bosman

Sans Jean-Marc Bosman, aucun joueur ne serait considéré comme agent libre. En 1990, le footballeur belge s’est retrouvé incapable de quitter le RFC Liege alors même que son contrat avait expiré. Le club refusait de le laisser partir sans recevoir d’indemnité de transfert.

La FIFPRO a aidé Bosman dans son problème juridique et cette entrave à sa vie professionnelle et a été présente à ses côtés devant la Cour de justice européenne lorsqu’elle a rendu son arrêt en 1995, affirmant que le football devait changer ses règles.

« Grâce à mon entêtement et l’aide de la FIFPRO, j’ai pu gagner, » explique Bosman. « Plus j’étais bloqué, plus j’étais déterminé. »

Il a rejeté les incitations financières de dernière minute de la FIFA et de l’UEFA qui cherchaient une négociation à l’amiable devant la Cour de justice européenne. Même si sa carrière était perturbée et qu’il vivait des temps difficiles, Bosman ne regrette pas d’être resté fermement sur sa position.

Six ans plus tard, le 1er septembre 2001, faisant face aux pressions de la Commission européenne, la FIFA a rédigé un ensemble de règles sur les transferts internationaux et demandé à ses 200 associations membres de mettre à jour leurs règlementations nationales.

Les règles de transfert de la FIFA (article 18.3) disent qu’un footballeur professionnel est « libre de signer un contrat avec un autre club si son contrat a expiré avec son club actuel. »

Bosman est fier que de si nombreux footballeurs aient bénéficié de son sacrifice il y a des années. « L’arrêt Bosman, » dit-il, « représente la liberté. »

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

Memphis Depay a rejoint le FC Barcelone en tant qu'agent libre.

Go to the FIFPRO gallery

Gallery