Empty Stadium Stock

Enquête Mind the Gap : Ce que vous devez savoir

20 septembre 2021
Les questions suivantes portent sur l'enquête « Mind the Gap » qui a révélé que 67 % des footballeurs n'étaient pas sûrs de leur avenir professionnel après le football.

Qui sont les joueurs interrogés ?

L'enquête a été remplie par 282 footballeurs et footballeuses en exercice et à la retraite provenant de 33 pays du monde. Quelque 78 % des répondants étaient des hommes, 68 % étaient encore en activité et 45 % jouaient pour leur équipe nationale.

Les résultats sont-ils surprenants ?

Le nombre de joueurs qui ne sont pas sûrs de leur orientation professionnelle, 67 %, est étonnamment élevé et suggère que deux footballeurs professionnels sur trois, pour une raison ou pour une autre, n'ont pas consacré beaucoup de temps à la planification de leur carrière au cours de leur vingtaine ou de leur trentaine, même s'ils savent tous que leur carrière de footballeur prendra fin un jour.

Autre statistique à noter : 54 % de tous les joueurs n'ont reçu aucune aide pour planifier leur carrière. La transition de carrière peut être un moment difficile mentalement pour certains joueurs, et la FIFPRO est convaincue que l'industrie du football doit investir davantage de ressources pour les préparer à ce moment important de leur vie.

Pourquoi avez-vous réalisé cette enquête ?

L'enquête s'inscrit dans le cadre de la campagne Mind the Gap, un programme conçu pour sensibiliser à la reconversion professionnelle et aider les associations de joueurs à guider les footballeurs et les autres athlètes dans leur développement personnel.

La campagne a été menée par la FIFPRO. Elle est cofinancée par le programme Erasmus+ de l'Union européenne. Le groupe de pilotage est composé d'experts du football, du rugby et des sports olympiques.

Sur quoi porte la campagne ?

Dans un premier rapport rédigé par des chercheurs de l'université de Bruxelles, un aperçu des domaines de développement des joueurs a été donné, allant de l'éducation et du développement à l'éducation financière sans oublier le bien-être.

En 2019, grâce au financement de la campagne, cinq nouveaux responsables du développement personnel (PDM) ont été embauchés par des syndicats de joueurs à Chypre, en Finlande, en Grèce, en Irlande et en Suède.

Un deuxième rapport publié l'année dernière a défini une feuille de route qui permet aux PDM d'intégrer leur travail dans les associations de joueurs.

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

Qui a soutenu la campagne ?

Des joueurs comme le capitaine italien Giorgio Chiellini, le défenseur argentin Fabricio Coloccini et l'ancien gardien de but de la Premier League Peter Enckelman font partie de ceux qui ont soutenu la campagne et évoqué les avantages du développement personnel.

Elle a également été approuvée par d'éminents universitaires, dont le professeur David Lavallee de l'université d'Abertay en Écosse, et des athlètes d'autres sports comme l'ancienne cycliste néerlandaise Iris Slappendel.

Comment le football peut-il faire davantage pour aider les joueurs ?

D'après l'enquête, c'est auprès des associations de joueurs que ces derniers obtiennent le plus d'aide pour leur développement personnel. Certaines des associations de joueurs affiliées à la FIFPRO ont une expérience et des connaissances approfondies dans ce domaine et ont aidé des centaines de footballeurs à trouver une nouvelle voie professionnelle.

Cependant, nombreuses sont les petites associations de joueurs qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour mener à bien ce travail.

La FIFPRO estime qu'il est de la responsabilité de l'ensemble de l'industrie du football d'aider les joueurs dont les années de formation sont souvent perturbées par des engagements dans leur club et leur équipe nationale. En Australie, au Danemark et en Angleterre, par exemple, les clubs, les ligues et les fédérations contribuent au financement des programmes de développement des joueurs par les associations nationales de joueurs.

La FIFPRO encourage ainsi les autres pays à suivre ce modèle.