Meeting Room3

Les anciennes élèves de 'Ready to Board' se tournent vers l'avenir

31 août 2021

Le programme Ready to Board de la FIFPRO qui vise à donner aux femmes les moyens de prendre des décisions dans les conseils d'administration des clubs de football, arrive à son terme. Certaines joueuses ont fait part de leur intention de passer à la phase suivante de leur carrière.

Britta Sluis, directrice générale de la FIFPRO, a déclaré aux participants qu'elle continuerait à leur apporter son soutien, en leur souhaitant beaucoup de réussite dans les prochaines étapes de leur carrière.

La FIFPRO a lancé cette initiative avec l'association britannique Women in Football en avril, suite à la décision de tripler le nombre de femmes au sein de son comité directeur mondial et aux mesures prises par la suite pour augmenter la représentation des femmes au sein des comités directeurs régionaux de la FIFPRO.

Parmi les 14 participantes figuraient des footballeuses, des membres de syndicats de joueurs, des avocates et des entrepreneures. Elles viennent d'Afghanistan, d'Australie, du Canada, du Danemark, du Guatemala, d'Israël, d'Italie, des Pays-Bas, du Sénégal, de Suède, de Suisse et d'Uruguay.

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

« Vous avez toutes fait des pas de géant », a déclaré Mme Sluis aux participantes. « Ce n'est pas un au revoir. Venez vers nous si vous avez besoin de soutien. Dès le début, nous avons voulu former des femmes formidables, prêtes à atteindre toutes sortes d'objectifs sur le plan du leadership. Je suis vraiment heureuse que nous ayons avancé à ce point ».

Le secrétaire général de la FIFPRO, Jonas Baer-Hoffmann, a déclaré que le programme avait montré « le pouvoir et la pertinence » de poursuivre les programmes destinés aux femmes et aux autres groupes moins représentés dans le football professionnel.

Le programme a été dirigé par Ebru Koksal, présidente de Women in Football et ancienne directrice générale de Galatasaray, avec l'aide de ses collègues Jane Purdon, de la Professeure Sue Bridgewater, de Monique Choudhuri et de Lungi Macebo.

Les expertes du WIF les ont aidés dans leur développement personnel et leur ont prodigué des conseils sur la manière de maximiser leur potentiel. Pour la phase suivante, Fran Boorman, fondatrice de Goal 17, a aidé les participantes à trouver un mentor pour les aider à atteindre leurs objectifs.

Pour clôturer le cours qui a débuté en avril, Mme Koksal a encouragé les 14 participantes à rester en contact, à travailler ensemble et à utiliser le « pouvoir des réseaux » pour susciter des changements au sein de l'industrie du football.

Voulez-vous en savoir plus?

Industrie