2017 WW11 Team1 2500

Histoire du FIFA FIFPRO World 11 féminin de 2017


Une équipe de onze joueuses de neuf pays différents, voilà ce qu'est véritablement le « FIFPRO World 11 » de 2017.

Cinq nouvelles joueuses ont fait leur apparition dans cette troisième édition du Women's World 11 : Hedvig Lindahl, Lucy Bronze, Camille Abily, Lieke Martens et Pernille Harder.

Ce n'est pas un hasard si toutes ces joueuses sont européennes, puisqu'elles faisaient partie des joueuses les plus en vue de l'EURO 2017 qui a été accueilli et remporté par les Pays-Bas.

En parlant de victoire, quatre joueuses de l'Olympique Lyonnais ont été incluses dans le World 11 de 2017 après une saison au cours de laquelle elles ont, entre autres, remporté le titre français et la Ligue des champions une fois de plus : Abily, Bronze, Dzsenifer Marozsan et Wendie Renard. Cette dernière est la seule à figurer dans les trois World 11.

Plus de 4 100 joueuses jouant au plus haut niveau dans 45 pays du monde ont voté.

2017 WW11 Team2 1100

« L'un de mes principaux objectifs est de devenir la meilleure gardienne de but au monde. C'est mon rêve, et faire partie du FIFPRO World 11, au moins une fois, voilà quelque chose de tangible à montrer à mes enfants », a déclaré Hedvig Lindahl à la FIFPRO. « Pour moi, ça représente le monde, en fait. Je pense à toutes les larmes versées au cours de ce parcours, aux hauts et aux bas, et à toutes les personnes impliquées. Les gens qui me regardaient quand j'étais jeune, auxquels je racontais mon rêve, et qui me disaient : « Ah oui d'accord, bonne chance ». Maintenant, j'ai vraiment quelque chose à montrer. Il y a tellement de très bonnes gardiennes de but, c'est encourageant de penser que mes pairs ont voté pour moi. »

« Ça montre que je peux encore jouer au plus haut niveau », a confié Marta à la FIFPRO. « Je suis vraiment heureuse. Ça me motive aussi à continuer à me dépasser. Le football féminin devient de plus en plus compétitif, il est donc plus difficile de rester au top niveau. Il faut beaucoup de persévérance pour rester dans la course. Ça fait partie de mon caractère : la combativité. Après avoir grandi dans une petite ville de 12 000 habitants dans le nord du Brésil, j'ai dû faire face aux préjugés et à la discrimination parce que j'étais la seule fille dans une équipe de garçons. J'ai dû travailler plus dur pour faire mes preuves. »

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

« C'est une belle reconnaissance, une très grande réussite », a déclaré Pernille Harder. « 2017 a été la meilleure année de ma carrière jusqu'à présent. J'ai travaillé si dur, ça a porté ses fruits. »

« Je suis un peu surprise d'avoir obtenu autant de voix auprès de toutes les joueuses », a confié Lieke Martens à la FIFPRO. « Je suis flattée, mais je sais qu'il y a tellement de très bonnes joueuses comme Pernille Harder, Eugenie Le Sommer et bien d'autres. L'année écoulée a été très particulière. Il a été magnifique, notre succès avec l'équipe nationale néerlandaise. Il est révélateur que six joueuses néerlandaises figurent sur la liste des 55 joueuses qui ont obtenu le plus grand nombre de voix. »

2017 WW11 Orlando 1100
Marta et Alex Morgan
2017 WW11 Martens 1100
Lieke Martens a reçu sa récompense World 11 des mains de Louis Everard, membre du comité directeur de la FIFPRO et directeur du syndicat néerlandais
2017 WW11 Ranking 1100

La plupart des joueuses de la liste des 55 sont néerlandaises - six au total : Lieke Martens, Anouk Dekker, Daniëlle van de Donk, Jackie Groenen, Vivianne Miedema et Shanice van de Sanden.

Quatre pays comptent cinq joueuses sur la liste : l'Angleterre, la France, l'Allemagne et l'Espagne.

L'Olympique Lyonnais est le club qui compte le plus grand nombre de joueuses : onze. Le VfL Wolfsburg est le deuxième avec six joueuses, suivi du Barcelone et du Paris Saint-Germain avec quatre chacun.

La liste comprend également une joueuse universitaire : Deyna Castellanos, l'attaquante vénézuélienne de 18 ans de la Florida State University aux États-Unis.