Imago0027125027h

Rene Adler: "Je milite pour une plus grande transparence du marché des transferts"

Foresight 31 août 2021 - de René Adler

“Comment gérer moi-même ma carrière de façon responsable ? Comment décider des clubs qui pourraient réellement avoir besoin de moi ? Comment décider en fin de contrat de la prochaine étape ?”

Voilà quelques-unes des questions les plus difficiles auxquelles le joueur devra faire face, qui décideront de toute sa carrière. Or dans l'univers du football que je connais moi, nous n'avons jamais disposé des outils nécessaires pour nous guider. Nous avons trop souvent dépendu des connaissances et des opinions des autres. Il faut que les choses changent.

Rene
À propos de l'expert

René Adler

Ancien gardien de but professionnel

En deux décennies de carrière, René Adler a joué plus de 300 fois comme gardien de but pour le Bayer Leverkusen, Hambourg et Mayence 05. Il a fait 12 apparitions avec l'équipe nationale allemande. Il est le co-fondateur de 11TransFAIR

J'ai vécu une période vraiment historique de notre sport : les joueurs ont été de plus en plus nombreux à déployer leurs compétences dans le monde entier avec l'ouverture des compétitions, les nouvelles technologies ont tout rapproché et l'économie du football a réellement pris une envergure mondiale.

Et pourtant j'ai souvent eu l'impression que nous, en tant que joueurs, n'avions pas tout en main ; nous n'avons jamais eu une idée claire des opportunités disponibles.

Et nous n'avons certainement pas été encouragés à chercher par nous-mêmes. Un club aux États-Unis, en Asie ou en Australie peut avoir une nouvelle opportunité très intéressante pour un joueur, si son agent n'a pas accès aux réseaux (ou ne s'y intéresse pas), le joueur n'en entendra jamais parler, et ne connaîtra sans doute jamais ce nouveau chapitre dans sa vie. Une perte pour tout le monde.

Voilà donc une question de la plus haute importance pour les nombreux joueurs qui viennent de terminer leur contrat. S'ils ne peuvent pas voir toutes les opportunités qui se présentent à eux, pas seulement dans leur propre ligue ou région mais aussi dans le monde entier, leur horizon se rétrécit. Ils seront davantage tentés d'accepter des missions sur le court terme, d’accepter n'importe quel contrat de travail. La suite de leur carrière, leur développement avec le temps et leur bien-être peuvent en souffrir.

Les informations prennent une importance cruciale. Qui fournit et qui gère les informations ? À quelle fin ? Qui peut y accéder, et à quelles conditions ? Ces questions ont un impact décisif sur la vie du joueur.

Les nouvelles technologies peuvent et doivent faire partie de la réponse, mais uniquement si nous les mettons au service d'une vision éthique claire qui défend joueur et son bien-être.

La génération d’aujourd’hui a grandi avec les médias sociaux, les jeunes joueurs savent parfaitement tout le bien et tout le mal qu'ils peuvent faire, et ils savent ce qu'est être vulnérable. Je pense que nous pouvons faire mieux.

Il ne s'agit pas que de données. En tant qu'être humain, nos choix impliquent nos valeurs : qui sommes-nous, comment voulons-nous vivre ? Je milite pour un marché des transferts plus transparent, donnant suffisamment de confiance aux joueurs pour décider de leur propre carrière. Je veux qu'ils sachent avec précision quelle est leur propre valeur.

J'ai lancé cette année une nouvelle plate-forme numérique, 11TransFAIR, avec une petite équipe qui partage ma vision. À partir du moment où il nous rejoint, le joueur prend les choses en main. Il crée son propre profil en montrant ses statistiques de temps de jeu, une évaluation de ses meilleures compétences, ses valeurs personnelles et ses attentes en matière de salaire. Sur cette même plate-forme, les clubs décrivent ce qu'ils ont à offrir et publient tous les postes qu’ils cherchent à pourvoir. Nos algorithmes font le reste, et trouvent les meilleures concordances entre le joueur et le club. Ce n'est que lorsque les deux parties sont prêtes à se contacter qu'elles se révèlent mutuellement leur identité. Les pourparlers peuvent alors commencer.

Notre rôle n'est pas d'évaluer le joueur, ce sont ses statistiques de performances qui s'en chargent. Et rien ne l'empêche d'écouter d'autres avis, il est libre de travailler avec un agent s'il le souhaite. Sauf que maintenant, il est en quelque sorte entré sur le terrain. Il sait désormais quelles sont les possibilités qui s'ouvrent à lui à l'extérieur.

Les joueurs méritent d'avoir une idée claire et précise de leurs opportunités. Je veux leur offrir un outil qui les aide à suivre leur propre voie et à faire leurs propres choix.

Je veux qu'ils aient à nouveau tout en main, qu'ils aient cette confiance, et le sens des responsabilités.

Un joueur n'a qu'une seule carrière, et il doit la soigner.

“Chaque choix humain met en jeu nos valeurs : qui sommes-nous, et comment voulons-nous vivre notre vie ?”