Arturo Vidal PWM

Arturo Vidal : "Le football est une fête, pas un marché aux esclaves"

Charge de Travail des Joueurs L'histoire du joueur

Partager cette citation

Fermer
Arturo Vidal PWM
Un message de l'international chilien Arturo Vidal avant l'annonce des résultats de l'Enquête 2022 sur les joueurs et les entraîneurs de haut niveau, menée en coopération avec Football Benchmark.

« L'exposition accumulée nous met en danger en tant que joueurs, car elle peut réduire nos performances et peut également raccourcir la carrière de bien des joueurs. Et dans ce domaine, on doit être responsables, et tous ceux d'entre nous qui sont impliqués, doivent réfléchir ensemble à la manière dont on peut la réduire. Cette situation concerne particulièrement les joueurs sud-américains, qui doivent parcourir de longues distances pour aller jouer leurs rencontres. Ce n'est pas comme en Europe, où tout est plus proche.

« Veillons à ce que les protocoles soient respectés, c'est essentiel. Tout le monde recommande que des périodes de repos soient mises en place et appliquées, que ce soit au sein de nos championnats respectifs ou pendant la période légale de congés », déclare Vidal, ajoutant que « comme dans tout travail, il est essentiel de s'éloigner des tâches qu'on accomplit presque toute l'année et, espérons-le, de ne plus penser à tout ce qui fait notre quotidien. C'est aussi une question de santé mentale.

« Depuis un certain temps, nos syndicats nous informent de ce problème, sur la base des données fournies par la Plateforme de surveillance de la charge de travail des joueurs de la FIFPRO (PWM). Nous savons qu'elle mesure la congestion des matchs en examinant le nombre croissant de minutes que les footballeurs jouent dans des matchs consécutifs. Donc, quand on en parle, on a une base sur laquelle on se fonde. Tous ces chiffres vont à l'encontre des recommandations des scientifiques concernant nos performances, notre santé et nos efforts physiques en tant que joueurs.

« En tant que footballeurs, nous devons être capables de lutter contre cela, pour le bien de nos carrières et de nos familles, mais surtout pour le football en tant que divertissement. Nous ne pouvons pas être exposés à ces paramètres, car le football est un loisir social, pas un marché d'esclaves ».